comment ouvrir des chambres d'hôtes

La chambre d’hôtes, rêve ou fantasme? Comment ouvrir des chambres d’hôtes?

Nombreux sont ceux ou celles qui veulent ouvrir un gîte d’étape ou des chambres d’hôtes. Accueillir des personnes sous son toit et en faire une activité complémentaire s’inscrit dans une véritable industrie dite du “para-hôtelier”.

Au départ cette activité a été mise en avant en milieu rural pour compléter le revenu des agriculteurs. C’est donc sous l’égide des chambres d’agriculture que se sont développées les premières associations telles que Gîtes de France qui ont progressivement évoluées de façon plus ou moins autonome en fonction des départements. D’autres labels sont venus sur le marché comme Clés Vacances. Depuis quelques années, le boom des chambres d’hôtes et hébergements para-hôtelier a été possible grâce à internet et des supports tels que Air-BnB ou Home Holidays.  Cette activité existe depuis de nombreuses années et est une tendance dans tous les pays du monde, principalement en Europe.

Que dit la réglementation sur comment ouvrir des chambres d’hôtes ?

Rappelons que le nombre de chambre d’hôtes est limité à 5 chambres. Le nombre de gîtes n’est pas limité mais la juxtaposition de bungalows par exemple constituera un Parc Résidentiel de Loisirs et est soumis aux règles d’accessibilité et d’urbanisme des terrains de campings. La capacité de restauration pour les tables d’hôtes est limitée à la capacité d’hébergement et ne peut dépasser 15 personnes. Si la table est ouverte pour des personnes extérieures à l’hébergement, alors l’établissement est classé restaurant avec les règles de l’ERP (établissement recevant du public) qui s’appliquent. Il est donc important de bien calibrer son projet.La mise en place de chambre d’hôtes ou de gîtes est soumise à déclaration en mairie.

La concurrence dans le secteur des chambres d’hôtes

L’évolution rapide depuis 10 ans a quelque peu déstabilisé l’industrie hôtelière, notamment les petites exploitations en milieu rural qui sont actuellement prises dans un étau de rentabilité qui va conduire à plus ou moins long terme à leur totale disparition. La conséquence sera bien sûr la perte d’une part de la restauration qui y était associée, cette perspective est moins bonne également pour les chambres d’hôtes car la restauration est un support indispensable pour ceux qui ne veulent pas se lancer dans la table d’hôtes.  Les syndicats hôteliers parlent de concurrence déloyale, de distorsion de normes, de seuils dd rentabilité différent. Même si ces arguments peuvent être recevables du point de vue comptable, il n’en demeure pas moins que la tendance est là, que le consommateur aujourd’hui exprime une envie, une demande et que le marché s’organise pour le satisfaire.

formation ouvrir ma maison d'hôtes

Formation ouvrir ma maison d’hôtes : cliquez sur la photo pour en savoir plus

Quels sont les pré-requis pour ouvrir une chambre d’hôtes ou un gîte d’étapes?

Si l’exploitant ne réalise que de l’hébergement, il devra connaître les règles de base de l’hygiène alimentaire en restauration commerciale, car, si la formation n’est pas à ce jour obligatoire, il est rappelé dans le directive Hamon-Pinel de décembre 2013, que la même responsabilité incombe aux exploitants de chambre d’hôtes ou de gîtes au regard de l’hygiène. L’exploitant devra donc tenir compte des règles de base qui incluent la connaissance de la micro-biologie dans le secteur alimentaire, les règles de conservation des aliments, la méthode HACCP au regard des procédures de contrôle et la méthode RABC pour le linge de maison et la literie. Il existe des formations spécifiques pour les chambres et tables d ‘hôtes. Ces formations sont à ce jour facultative au regard de l’hygiène. En revanche, dès que de l’alcool est servi aux clients, pot d’arrivée, apéritif ou vin à l’occasion d’une table d’hôte, le permis d’exploitation spécial chambre d’hôtes est requis. Cette formation dure une journée et permet non seulement de faire le point sur la réglementation des licences de débit de boissons et de restaurant qui impactent également le métier de chambre d’hôtes avec tables d’hôtes mais aussi la responsabilité pénale et civile de l’exploitant avec toutes les spécificités qui y sont liées. L’exploitant apprendra également les affichages obligatoires et les mentions liées à l’activité au regard du droit de la consommation. Cette activité n’est pas une extension bon-enfant du “chez soi pour les autres”, c’est aujourd’hui une véritable industrie avec ses risques sanitaires (cela concerne plusieurs millions de personnes en Europe), ses risques domestiques (piscine,a nivaux domestiques, intoxications alimentaires) qui en fait aujourd’hui une véritable profession.

Comment ouvrir des chambres d’hôtes :

Peut-on vivre de son activité de chambre d’hôtes ou de gîte?

Il s’agit souvent d’une activité secondaire car le poids de l’immobilier est important et il est difficile voire impossible d’amortir le bien immobilier et les chambres d’hôtes  tout en bénéficiant d’un revenu correct. En outre, il est illusoire même en très haut de gamme de prétendre à du personnel pour les chambres, le petit déjeuner etc, donc exploiter des chambres d’hôtes c’est aussi accepter de se transformer en homme ou femme de ménage, nettoyer, briquer, faire les lits, les vitres, et préparer les petits déjeuners, etc. C’est une activité hôtelière avant tout si on veut que les clients soient satisfaits. C’est d’autant plus délicat que le client voudra de “l’authentique”, c’est à dire un mobilier moins fonctionnel qu’en hôtel, une décoration plus soignée, bref, ce n’est pas si simple.

Quelles sont les fonctions exercées dans ce type d’activité? L’exploitant devra être multi-tâches, à la fois, jardinier, bricoleur , commercial, valet ou femme de chambre, réceptionniste, cuisinier(ère) si la table d’hôtes est offerte, et bon gestionnaire.  On le voit cela ne peut aujourd’hui être une activité pour amateur.

C’est aussi la rançon du succès de cette activité.

Si vous êtes propriétaires et que la mise aux normes n’est pas trop élevée (notamment pour les piscines, l’électricité qui devront être vérifiés), que lle bien est fini de payer et que vous souhaitez investir du temps, alors pourquoi pas. Mais ce ne sera pas une activité principale sauf exception dans de rares cas où la saisonnalité ne joue pas. C’est pour cela que l’on trouve de plus en plus d’offre en ville où la saisonnalité est moins marquée. Mais là encore, attention au poids de l’immobilier.

Comment ouvrir des chambres d’hôtes :

Quel statut pour ouvrir des chambres d’hôtes?

Le statut va dépendre du niveau d’activité. En fonction du seuil atteint, cette activité peut être classée en activité annexe non professionnelle mais le revenu doit être dans ce cas très faible, ensuite, l’exploitant va opter pour un régime adapté à son activité, auto-entrepreneur, micro-entreprise, Registre du commerce et des Sociétés, opter pour un régime avec ou sans TVA. Il est bon de rencontrer un professionnel de la comptabilité pour connaître ses droits et obligations.

A bientôt

Patrice BADET

BM Form’action

www.bmformaction.fr