caisse_enregistreuse-tactile_aures

Un sujet abordé au Permis d’exploitation à Dijon, Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Paris,  et Pau.

Lorsque les stagiaires découvrent le programme du permis d’exploitation qui permet à un futur exploitant d’obtenir un sésame pour exploiter une licence de bar ou de restaurant, ils sont souvent surpris par le panorama des sujets qui sont abordés lors du stage.

En effet, si le but est de repartir avec le document CERFA qui donnera la possibilité de muter une licence 2, 3 ou 4 ou de demander une petite licence restaurant ou une licence restaurant, le parcours permet d’aborder des notions professionnelles importantes.

Parmis elles, le sujet de la caisse et de la fraude sont abordés. On rappelle que la fraude fiscale peut avoir des conséquences désastreuses sur le patrimoine de l’exploitant.  Le stagiaire qui suit un “stage licence 4” dans le jargon “radio bistrot”, découvre aussi l’univers parfois complexe de la comptabilité. Le journal de caisse est obligatoire et doit être tenu chaque jour de l’exploitation. Si la caisse enregistreuse n’est pas encore obligatoire, il n’en demeure pas moins que si elle est présente elle doit alors présenter toutes les garanties de probité.

L’Hôtellerie-restauration souvent citée dans nos articles comme référence a réalisé un article en mai 2015 “les caisses enregistreuses dans le collimateur des pouvoirs publics”.

“la Direction générale des finances publiques a décidé de s’attaquer à des logiciels frauduleux installés sur des caisses enregistreuses qui permettent d’effacer certaines recettes afin de minorer la TVA et l’impôt sur les bénéfices.

Le ministre Michel SAPIN a déclaré “Je veillerai à ce qu’une disposition législative soit prise pour sanctionner plus directement le recours à ces logiciels permissifs”.

Voir l’article  de Pascale CARBILLET du 15 mai 2015 sur l’Hôtellerie restauration.

www.lhotellerie-restauration. fr

www.bmformaction.fr

Une réduction de 50% est accordée aux stagiaires de BM form’action qui souscrivent un abonnement d’un an à l’Hôtellerie-Restauration.