Au cours de la formation permis table d’hôtes BM Form’action, nous abordons le thème des piscines en chambre d’hôtes. En maison d’hôte, en gîte ou à l’hôtel, les clients apprécient l’usage d’une piscine. Il s’agit donc d’un équipement attrayant pour vos clients. Cependant en cas d’accident votre responsabilité peut être recherchée. Notement si vous n’avez pas garanti la sécurité des usagers, en respectant la loi du 3 janvier 2003. Votre attention doit donc se porter principalement sur la prévention de la noyade et la qualité de l’eau.

Eviter la noyade

La piscine en chambre d’hôtes doit être conforme aux normes de sécurité pour éviter les accidents.
Le dispositif de sécurité (barrière, abri, alarme, etc.),

doit être validé par une attestation de conformité. Mais aucun dispositif de sécurité ne remplacera l’efficacité d’une surveillance humaine tout particulièrement lorsque des enfants se baignent.

Sécurité sanitaire

Pour éviter les risques de contamination, d’allergie, etc, il est essentiel de garantir la qualité de l’eau. Celle-ci doit aussi répondre aux exigences du Code de la santé en matière d’hygiène. L’eau doit donc provenir d’un circuit ayant fait l’objet d’une autorisation préfectorale. Et Il faut aussi veiller à ce qu’elle soit régulièrement filtrée, désinfectée, recyclée et renouvelée. Les autorités sanitaires peuvent effectuer des contrôles de sa qualité et consulter le carnet sanitaire dont la tenue est obligatoire.

Prévention

Outre le respect des normes ci-dessus. Il est recommandé d’afficher quelques règles de sécurité. Ceci afin de prévenir les accidents (glissades, chutes, noyades, malaises). Ces règles peuvant alors être éventuellement rassemblées sous la forme d’un règlement. Une fiche sur les gestes de premiers secours est indispensable aux abords du bassin.

Références :

Site L’hôtellerie Restauration (fiches sur les piscines).

Site officiel sur la sécurité des piscines : http://www.cohesion-territoires.gouv.fr/Securite-des-piscines